credit impot maugin
> Maugin > Contribuer à des logements économes en énergie
Remonter

Contribuer à des logements économes en énergie

LES ENJEUX DE LA REGLEMENTATION THERMIQUE (RT 2012)

ATTEINDRE DES OBJECTIFS
D’ÉCO-PERFORMANCE RÉGLEMENTAIRES



Depuis le 1er Janvier 2013, la RT 2012* remplace la RT 2005, elle
s’applique à tous les bâtiments neufs, qu’ils soient pour l’habitation
(résidentiel) ou pour tout autre usage (tertiaire), dont le permis de
construire a été déposé à partir de cette date.

Le niveau de performance
Le niveau de performance énergétique visé par la RT 2012 prend en
compte l’ensemble du bâtiment à savoir une consommation d’énergie
primaire inférieure à 50 kWh/m².an en moyenne.


Les 3 exigences de résultats :
Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti : le besoin
bioclimatique ou « Bbiomax »
- Exigence de limitation simultanée du besoin en énergie pour les
composantes liées au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage).
- Un indicateur qui rend compte de la qualité de la conception et de
l’isolation du bâtiment, indépendamment du système de chauffage.
- Un indicateur qui valorise la conception bioclimatique (accès à
l’éclairage naturel, surfaces vitrées orientées au Sud…) et performance
de l’isolation.
Exigence de consommation maximale : « Cmax »
- Exigence de consommations maximales d’énergie primaire (objectif
de valeur moyenne de 50 kWh/m²/an).
- 5 usages pris en compte : chauffage, production d’eau chaude
sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires (ventilateurs, pompes).
Exigence de confort en été
- La réglementation impose que la température la plus chaude atteinte
dans les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été,
n’excède pas un seuil défini.


Les avancées de la RT 2012 :
- Une forte amélioration de la performance énergétique des bâtiments
neufs.
- Un gain de pouvoir d’achat pour les Français (Coût de construction
maîtrisé, bouquet de solutions techniques disponibles, des mensualités
d’emprunt largement couvertes par les économies d’énergie, et à
l’issue un gain de pouvoir d’achat très important).
- 150 milliards de kWh économisés et 13 à 35 millions de tonnes de
CO2 en moins dans l’atmosphère sur la période 2013-2020.
*décret N° 2010-1269 du 26 octobre 2010

VERS UN DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE
ÉNERGÉTIQUE DE TOUS LES LOGEMENTS (DPE)


Selon les mesures issues du Grenelle de l’envi- ronnement, le Diagnostic de Performance Éner- gétique d’un logement, établi par un profes- sionnel, est obligatoire dans le cadre de toutes transactions immobilières. Il permet notamment de visualiser le classement des logements de A à G en matière d’économie d’énergie.